Pinned post

@chris I started listening to the Underbelli Podcast not too long ago

I really like it as they have a specific focus on madness, queerness, and sex-work. They also dropped one of my favorite pieces called schizo-genesis; mad apocalypse. Highly recommend

belliresearchinstitute.wordpre

Photographs & text of "The Bog People" | Corpse imagery, mentions of death 

Been reading something a little bit different than usual recently:

"There is a strange power in bog water which prevents decay. Bodies have been found which must have lain in bogs for more than a thousand years, but which, though admittedly somewhat shrunken and brown, are in other respects unchanged.

i. The Tollund Man:

An early spring day - 8 May 1950. Evening was gathering over Tollund Fen in Bjaeldskov Valley. Momentarily, the sun burst in, bright and yet subdued, through a gate in blue thunder-clouds in the west, bringing everything mysteriously to life. The evening stillness was only broken, now and again, by the grating love-call of the snipe. The dead man, too, deep down in the umber-brown peat, seemed to come alive. He lay on his damp bed as though asleep, resting on his side, the head inclined a little forward, arms and legs bent. His face wore a gentle expression - the eyes lightly closed, the lips softly pursed, as if in silent prayer. It was as though the dead man's soul had for a moment returned from another world, through the gate in the western sky. The dead man who lay there was 2,000 years old.

The air of gentle tranquillity about the man was shattered when a small lump of peat was removed from beside his head. This disclosed a rope, made of two leather thongs twisted together, which encircled the neck in a noose drawn tight into the throat and then coiled like a snake over the shoulder and down across the back. After this discovery the wrinkled forehead and set mouth seemed to take on a look of affliction.

The soft surface of the bog made it impossible to bring a crane up to the spot, and everything had to be done by hand. This was not accomplished without loss. One of the helpers overstrained himself and collapsed with a heart attack. The bog claimed a life for a life; or, as some may prefer to think, the old gods took a modern man in place of the man from the past."

Dice Game boosted

PDF wishlist! 

Hello! Are there any older or semi-older anarchist books (texts preferably already online as a PDF) that you would like to see added to the library? Let us know and maybe we can help or point ppl in the right direction towards getting it uploaded to the library. A thread 🧵...

Watched "El Topo" for the first time and all I'm gonna say is that junt went nuts... Here are some of my favorite stills:

Reintroduction: 

Hey friends, I'm back on mastodon after a much needed phone detox! I see there are a number of new users on the instance, so I figured I'd write a new intro:

I started out my mastodon experience with Kolektiva during a sex-worker boycott on proprietary social media sometime last year, but was quickly charmed by the individualistic interactions I saw occurring on the ni.hil.ist instance and thankfully switched.

Since the beginning of the pandemic and the end of the George Floyd uprising, my ideas have shifted pretty drastically from the Neo-zapatismo & Xicanisma that largely informed who I am, towards the Anarchy & Annihilation of my own creation.

My interests currently include reading and writing both in literature and music, and recently I've been decomposing, practicing, and meditating on pieces that revolve around a sort of musical nihility (for lack of better words). You can find some of my readings and writings on my blog if you please:

chi.st/dicegame/

Call me Dice Game! 🎲

Im goin to logoff for a while, but Im sure Ill catch y'all soon 💓

Dice Game boosted

policy thinking is a kind of power fantasy where you get to think of yourself as the legislator with the most profound, wise, and just policy preferences. but these hypothetical preferences are meaningless and obscure and misdirect from the real life choices that are actually available. individual choices and action are ironically dismissed with "unrealistic" or "unimportant" or "not everyone can do X" which misses how life is built from the bottom-up through millions of acts of participation, refusal, and evasion.

accepting that you are a nobody, with no stake or allegiance to this society or its proxies, to live an authentic life of your choosing, however "unimportant", "unrealistic", or context-specific

Dice Game boosted

“It’s not a problem of getting people to express themselves but of providing little gaps of solitude and silence in which they might eventually find something to say. Repressive forces don’t stop people from expressing themselves but rather force them to express themselves. What a relief to have nothing to say, the right to say nothing, because only then is there a chance of framing the rare, and ever rarer, thing that might be worth saying.”

- Gilles Deleuze

Some of y'all don't understand, fuck work goes for animals too

Considering dropping everything and risking my entire well-being to go to Aragorns memorial in Oakland, how bout y'all?

I'll take JID's "Off Da Zoinkys" over any traditional edge song

Dice Game boosted

More than 100 inmates took over a section of the City Justice Center in downtown St. Louis, injuring a corrections officer at the facility, officials said.

The group of about 115 prisoners threw items out of broken windows and started a small fire inside the jail, Long said. They also flooded floors and clogged toilets, according to the Post-Dispatch.

Chairs and other items were scattered across the street and at least one car had a shattered windshield, the outlet reported. Several of the inmates were seen holding signs and chanting.

#firetotheprisons #burnprisons #prisonsareforburning #freethemall #PrisonUprising

Ima keep it real with y'all for a sec, ya need to start thinking more unrealistically!

Believe me, ya need to start acting more unbelievable!

Dice Game boosted

political engagement is self confinement. a foreclosure on near infinite possibilities in exchange for recognition by one’s master and the solidarity of fellow inmates

Dice Game boosted

Premiers principes de la goétie queer 

par Anonyme

  1. QUEER : « étrange, singulier, eccentrique. » Provenant de l’Allemand quer : « oblique, pervers, entravé », qui descend du Vieil Allemand pour « oblique », twerh, qui dérive de la racine terkw, « tourner, se tordre, serpenter », comme dans « le labyrinthe se tourne, se tord, serpente. »

  2. GOÉTIE : « L’invocation de démons ou esprits. » Du Grec goeteia, « sorcellerie », de goes, « sorcièr.e, mage », ultimement dérivé de goao, « crier, gémir », comme lors de deuil, de rite, de sacrament.

Nos mort/es ont faim. Baise, danse, cours, embrasse, vole, libère ta décadence, chante, détruit, crée. L’énergie de la vie, l’extase vital, les invite à se rapprocher, les nourrit.

Permets tes baisers, tes danses, ton sexe, ta création, ta destruction de te mener à la transe.

Donne aux mort/es un espace et orne cet endroit richement. Parle-leur là, dans cet espace qui leur est confortable et familier.

Les mort/es, et les mort/es queer surtout, sont sans catégorie, iels existent dans le chaos. Ne cherche pas d’organisation, ni de listes. Plutôt, trouve des nodosités, des affinités, des réseaux de contacts. Iels se coordonneront ensemble.

Apprends leurs noms, tous leurs noms. Les noms secrets, aussi. D’autant mieux pour lancer l’appel.

Cherche, recherche, obsessionnellement, frénétiquement, extatiquement.

Étudie leurs codes, soumets toi à l’argot du milieu, les signes, ouvre toi aux messages voilés.

Il n’y a pas de coïncidences.

Porte une attention spéciale aux rejeté/es, rêveurs/ses, malades, saoulon/nes.

Permets toi d’essayer la divination: pratique la bibliomancie, écoute les oiseaux, scrute les profondeurs de ton vin, apaise ton mental. Altère tes états de conscience avec la drogue, le jeûne, les danses, en chantant.

Veille. Visite les mémoriaux. Verse des libations. Fabrique et allume des bougies.

Célèbre les anniversaires de naissance, de décès, les réussites, les festivals.

Dresse une carte d’espaces sacrés, crée une géographie enchantée.

Arpente les vieux endroits : bars, parcs, spots de cruise. Là, retrouve la trace.

Il y en a qui voyagent en groupe, par maison. D’autres, solitaires. Apprends à communier seul/e et ensemble.

Parmi les disparu/es: plus ou moins d’ascension, plus ou moins de sagesse, plus ou moins de traumatismes perdurant.

Cherche l’aide des sages, et ne te perds pas parmi la souffrance et la peur des autres.

Tu te sentiras peut-être en train de mourir. Tu te trouveras peut-être en panique ou en anxiété profonde. C’est le prix du travail. Apprends à séparer ce qui t’appartient de ce qui ne t’appartient pas.

Le travail c’est aussi de venir en aide aux autres qui ont besoin de guérir. De montrer aux autres comment se guérir soi-même.

La guérison comporte aussi l’extase.

Cultive l’empathie, apprends à la moduler.

L’empathie peut se ressentir en tant que désir, maladie, terreur, joie, jouissance.

Vogue tes anxiétés et tes manies, tes hauts et tes bas. Souvent, les esprits se retrouvent de l’autre côté.

Il faut maintenir l’équilibre. Avec ton entourage de défunt/es, invite la vie à part égale.

Nettoie tes corps, chasse le miasme des esprits.

Nettoie-toi avec les fleurs, les bains, les parfums.

Nettoie ton portail de perception.

Apprends à ouvrir et fermer les portes, à bâtir et brûler les ponts.

Chante, surtout si tu ne chantes jamais, chantes pour les mort/es et les mort/es uniquement.

Cultive certaines qualités – eustatisme, cathartisme, flamboyance, chthonisme – en toutes choses.

Pratique l’écriture automatique, la transe possesseuse, toutes méthodes de canalisation.

Descends, puis remonte. Voyage, puis reviens.

Prends des pauses, prends ton temps, prends de l’air, libre à toi.

Les freaks sortent la nuit.

Tout danse.

Essaie le travail en groupe, amplifiant mutuellement vos énergies et votre clarté. D’autres êtres vivant/es pourraient remarquer ce qui t’échappe.

Enracine des relations à long terme, assermente-toi, impose tes limites.

Rédige des lettres d’amour pour les mort/es. Attends-toi à recevoir une réponse.

Porte attention à tes rêves, prends en note au réveil. Dessine les scènes.

Écris tout. Surtout ce qui semble n’avoir aucun rapport.

Multiplie tes offrandes à l’excès: vin et liqueurs, clopes, drogues, eau, bonbons, café, lumières. Ce que les morts aimaient dans la vie, iels accueillent là-bas.

Rends toi présentable, prépare toi comme pour une sortie importante.

Amène des fleurs, porte-les dans tes cheveux afin de te remémorer ton futur enterrement.

Ne t’attends pas à ce que les défunt.es soient à l’heure. Certain.es sont maladroitement en avance, d’autres tout à fait en retard.

Sois tout de même à l’heure, toi.

Va faire un tour, invite les à se joindre à ta marche.

Reste chez vous, invite les à venir te rejoindre.

Donne toi la permission de vagabonder, en ville et en région. Permets aux mort/es de flotter à tes côtés.

Costumes, drag, masques. Laisse les esprits remplir le néant de ces accoutrements.

Pratique toi à créer des masques pour diverses occasions

Beauté, intention, et grâce en toutes choses.

Toujours avec musique, toujours avec style.

Tache ta mine de rouge à lèvres, de cendres, de vin.

Décompose ton identité. Découpe certains trous par lesquels les autres pourraient entrer.

Ces esprits brouillent les limites du genre, du soi et de l’autre, de la vie et la mort. Apprends à te soumettre à cette perte et à sortir quand même de l'autre côté.

Pratique toujours le discernement, joue pourtant avec l’indistinction.

La distinction entre vie et mort peut sembler arbitraire pour les mort/es. Garde toi et tes ami/es en vie—les esprits ne le feront pas.

Si les mort/es t’aiment, iels voudront que tu sois toujours parmi iels. Vis tout de même vigoureusement. Tu iras les rejoindre un jour, après tout.

La mort est l’initiation, non pas la fin.

Ne te perds pas à contempler les frontières et les catégories. La piété et la vénération peuvent sembler différentes à ces esprits.

Nos mort/es sont toujours l'exception.

Reste flexible, adapte-toi.

Les protocoles, comme tout le reste, changent.

Fais plaisir à ta sensualité.

Ton esprit est un organe charnu de ton corps, nourris et soigne tes capacités sensuelles.

L'esprit est intrinsèque à la matière, refuse les fausses dichotomies.

La jouissance, cette petite mort où douleur et plaisir se confondent, est aussi une porte.

Apprends à ôter l'armure.

Laisse ta pratique quotidienne se transformer en rituel, laisse ton pouvoir et ta puissance se développer.

Oscille entre le formel et l’informel, donne à chacun son dû, il y a maint plaisirs distincts.

Necromancer realness, fortune teller realness, spirit medium realness.

Faites appel aux psychopompes.

Assiste aux complicités d'Eros et de Thanatos.

Passe du temps dans les cuisines, les jardins, les bibliothèques.

Passe du temps à ne rien faire.

Passe du temps en silence.

Contemple leur vie et leur mort, contemple la tienne.

Contemple le néant, contemple le vide.

Stargaze, moongaze, voidgaze.

Recherche les épreuves qui pourraient vous rapprocher.

Pratique la réciprocité en toutes choses. Un cadeau nécessite un cadeau.

Partage ta nourriture et ton vin, partage ton espace, partage le soleil.

Les mort/es manquent de capacité sensuelle mais se délectent de la nôtre. Crie ton chagrin, crie ta rage, crie ta joie. La qualité d’excès dans l'émotion résonnera plus clairement avec iels.

Parfois, les morts ont besoin de sang pour parler.

Ce dont iels ont besoin, avant tout, c'est le don de la mémoire. Raconte leurs histoires, prononce leurs noms, affirme leurs vérités.

Les morts jetteront de l'ombre et renverseront du thé, porte attention aux vérités qui sont les plus brutales. Récite leurs poèmes, chante leurs chansons, lis leurs textes. Laisse leurs paroles vivre dans ton travail et dans tes langues.

Ce dont on se souvient vit.

Ce sont les ancêtres des lignées fragmentées. Beaucoup ont été empêché/es dans la vie, peu ont des descendant/es biologiques. Nous sommes les descendant/es, notre bien-être est dans leur intérêt.

Demande de l'aide dans tes projets et tes efforts, tourne-toi vers iels pour de l'inspiration et de la perspicacité.

Dans tout ce que tu fais, honore-les, et reconnais cette aide.

Ces esprits, dans la vie, craignaient de mourir seul/es. Il faut se garder d’éviter leur isolement continuel dans la mort.

Iels sont morts dans des prisons, des camps, et des hôpitaux psychiatriques, aux mains des inquisiteurs, des gaybashers et des flics. La vengeance est douce même pour iels.

La plus belle vengeance est de vivre joyeusement en leur nom.

Soit prêt/e à être créanciè/re de vielles dettes.

Les mort/es sont rarement contraints par la moralité humaine, iels font de redoutables conspirateurices et défenseur/es.

La guerre s'étend à tous les niveaux. Il y a aussi des forces hostiles. Gardez vos ami/es proches.

I've been reading so much now I can't stop! :blobastonished:

“We’ve been fed the story of Romantic Love from our earliest years with Disney, folk tales about fairies wreaking havoc distorted into stories of heroes saving princesses, always ending in a wedding or at least a big heterosexual kiss. We think it’s revealing to look at the etymology of Romance: “a story, written or recited, of the adventures of a knight, hero, etc., often one designed principally for entertainment,” from Old French romanz.

The social role of Romantic Love is similar to that of the spectacle, insofar as it provides an addictive technology that serves power between a network of body-screens. It can be seen as the intimate manifestation of the spectacle, the flattening of another singular being into an image of projections. When you see someone as your other half, you’re not actually seeing them.” [Kill the Couple In your head]

ungratefulhyenas.noblogs.org/f

Nihilists were a bit prude weren’t they?

Show older
ni.hil.ist

ni.hil.ist is a server run by individuals who are friendly to a nihilistic worldview.