« Ondulations et vagues, Notes sur l’Ukraine dans la longue crise » dndf.org/?p=20160

Tristan Leoni - Farewell to Life, Farewell to Love… , War and Self-Organisation ddt21.noblogs.org/?page_id=346

Tristan Leoni - Adieu la vie, adieu l’amour… , guerre et auto-organisation
ddt21.noblogs.org/?page_id=342

❝Sans faire l’apologie d’un pacifisme béat nous semblent plus intéressantes les manifestations de civils qu’on a parfois observées et qui visaient à bloquer les voies de circulation, à stopper les colonnes de chars par une action non violente (choses vues en Iran en 1979, à Pékin en 1989, en Slovénie en 1990). Mais, là encore, ce qui s’exprime n’est pas un rejet viscéral de la guerre, un pacifisme un peu naïf, mais bien un profond nationalisme ; on n’y brandit pas de drapeaux de la paix, mais bien l’emblème ukrainien. C’est qu’avec cette crise on assiste sans doute « en direct » à l’achèvement de la construction de cette nation ukrainienne fruit d’un processus né avec l’indépendance : une population qui, quelle que soit sa langue, prend soudainement conscience de ses spécificités historiques, culturelles, voire religieuses (l’Église orthodoxe, dépendant encore de Moscou, s’en sépare aujourd’hui) et qui, par-delà les classes, est fière d’elle-même… même si, au regard de l’histoire, ces spécificités peuvent paraître bien artificielles, et même si on les crée de toutes pièces pour l’occasion (comme après l’éclatement de la Yougoslavie dans les années 1990). Il y en aura pour trouver cela émouvant. En tout cas, cela n’a pas l’air de déranger nombre d’humanistes et de sociaux-démocrates occidentaux habituellement plus rétifs au nationalisme ; on en trouve une superbe illustration avec le cinéaste Mathieu Kassovitz expliquant à une journaliste que les Ukrainiens, qu’il connaît bien, sont « ultra-nationalistes dans le bon sens, c’est-à-dire qu’ils sont fiers de leur pays et veulent le protéger absolument ». Il semble en aller de même pour certains militants d’extrême gauche français (pour qui, généralement, le fait de brandir un drapeau tricolore dans une manifestation est un signe de fascisme). Mais il existe déjà des anarcho-syndicalistes ukrainiens faisant la promotion d’un « nationalisme libérateur et créatif » !❞

Théorie communiste - "«Hablamos de comunización en presente»"/"«Un buen montón de matanzas»"/"RESPUESTA A AUFHEBEN"/"Una secuencia particular" dndf.org/?p=20082

ni.hil.ist

ni.hil.ist is a server run by individuals who are friendly to a nihilistic worldview.